Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

LETTRE OUVERTE DE L’IFSMA AUX GOUVERNEMENTS, CONCERNANT LES RELÈVES D’ÉQUIPAGE (IFSMA : FÉDÉRATION INTERNATIONALE DES ASSOCIATIONS DE CAPITAINES DE NAVIRES)

IFSMA - Fédération Internationale des associations de capitaines de navires

-

19/05/2020

Il y a quelques jours, l’IFSMA a organisé une vidéo-conférence à laquelle a participé notre représentante, Danielle Quaini, vice-présidente de cette fédération.

Le sujet était les relèves d'équipage qui, comme vous le savez tous, est un épineux problème en ces temps de pandémie.

Le Secrétaire Général d'IFSMA, Jim Scorer, y a présenté les interventions qu'il a faites au nom d'IFSMA auprès de l'OMI.


Rappelons les problèmes :

De nombreux ports sont fermés aux relèves.

Lorsque les ports ne sont pas  fermés, les pays, comme les Philippines par exemple, confinent les marins, débarquants comme embarquants, à Manille, dans des centres de quarantaines où les personnes risquent surtout d'attraper le virus.

Les équipages se sentent abandonnés et ont l'impression que rien n'est fait ce qui a déjà provoqué des mutineries et/ou détournements de navires quand ce ne sont pas des suicides (cas de personnes qui se sont jetées à la mer). L'inquiétude des marins pour leur famille rajoute encore au stress.

Les USA ne permettent pas les relèves et un groupe de pays européens s'est constitué : European Group for Good Willing  pour faire pression sur ce pays. Il s'agit de la Grande Bretagne, la France, l'Allemagne et la Norvège.

Les armateurs ne sont pas sûrs, lorsqu'ils organisent un débarquement de marins en fin de contrat, d'obtenir une relève pour que leur navire puisse repartir. 

Les contrats de certains, déjà de 8 à 12 mois, se sont vus passer à 15 et  même 18 mois. La fatigue est énorme et constitue un danger pour la navigation. Les visas (surtout USA) deviennent caduques. 

Certains ressortissants de pays où les conditions sanitaires ne sont pas gérées par leur gouvernement ne veulent pas débarquer.

Les billets d'avion ont triplé ce qui n'engage pas les armateurs à organiser des relèves.

L'ITF est très critiqué et accusé de ne pas prendre la défense des marins.

La peur du Covid-19 empêche que des contrôles de l'État du port soient effectués. Les armateurs peuvent se permettre de laisser naviguer des navires avec des défauts graves.

En réaction à ces problèmes graves : 

L'IFSMA a l'intention de présenter une motion à l'OMI de la part de la Fédération, donc de la part des Associations de Capitaines et Officiers dont nous sommes. L'IFSMA voudrait pouvoir présenter la motion en son nom mais aussi au nom de toutes les Associations qu'elle représente.

Après consultation des « principaux de l’équipage », l’Association HYDROS, membre de l’IFSMA, a bien sûr décidé de soutenir cette démarche.


Voici donc la version définitive de la lettre aux Gouvernements écrite par l’IFSMA et soutenue par HYDROS que nous a transmise Danielle Quaini.


An urgent call from Shipmasters

Has the Merchant Shipping industry and its seafarers been forgotten?


The International Federation of Shipmasters’ Associations (IFSMA) [see: www.ifsma.org] was established in 1974 to uphold International Standards of Professional Competence for Shipmasters and Seafarers.


IFSMA is a federation with a policy to ensure Safe Operational Practices, Preservation from Human Injury, Protection of the Marine Environment and Safety of Life and Property at Sea.


In 1975, IFSMA was granted Consultative Status as a non-governmental, apolitical organisation at the International Maritime Organisation (IMO) which enables it to represent the views and protect the interests of the world’s serving Shipmasters unfettered and unfiltered by others.


Unprecedented times

These are indeed unprecedented times and the maritime industry has been dealt a very serious strategic shock as nations around the world have closed their boarders and stopped the free flow of traffic and people. We are in very rough seas and it is wreaking havoc across the industry with very serious consequences. IFSMA very much appreciates the significant work and leadership put in by the IMO, the International Chamber of Shipping (ICS) and the International Transport Workers Federation (ITF), supported by others, as we all try to find ways to calm the seas and to return to some form of (new) normality for our seafarers............


RETROUVEZ LA TOTALITÉ DE CETTE LETTRE DANS LE FICHIER JOINT accessible ci-dessous.



78 vues Visites

1 J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

IFSMA - Fédération Internationale des associations de capitaines de navires

IFSMA NEWSLETTER N° 032 - JUILLET 2020

DQ

Danielle Quaini

21 juillet

IFSMA - Fédération Internationale des associations de capitaines de navires

LETTRE DE L'IFSMA A TOUS LES CAPITAINES DE NAVIRES

DQ

Danielle Quaini

10 juin

IFSMA - Fédération Internationale des associations de capitaines de navires

IFSMA NEWSLETTER N° 031 - MAI 2020

photo de profil d'un membre

Yves-Noël Massac

06 mai